" L'Histoire de Rasteau est celle de vignerons passionnés, fiers du travail accompli et déterminés à faire reconnaître leur vin ... "

 
     Rasteau, un terroir convoité

Des traces de thermes romains et d’amphores retrouvées confirment la présence de civilisations romaines et sans doute la naissance présumée de Rasteau à partir de – 30 avant J.C. Les premiers vins doux Voconces – dont celui de Rasteau – seront découverts en 70 après J.C.
 
rasteau-village
 


Au Moyen Age cette terre ancestrale de vignobles et de vignerons, source de profits, restera sous la tutelle du monde ecclésiastique malgré la pression des puissants seigneurs de l’époque qui ont, à maintes reprises, tenté de s’en emparer. Jusqu'au 14 ème siècle, l'Eglise et les évêques de Vaison-la-Romaine feront de Rasteau leur plus important fournisseur de vin. 


L’époque des croisades sera impitoyable pour le village qui évitera pourtant la terrible peste de 1597. Affaiblis, les villageois se retranchent derrière les remparts de leurs fortifications.  L'habitat rural, hors des murs fortifiés, ne fera son retour qu’au 19 ème siècle. 
Grâce à leur courage passionné et leur ténacité, les vignerons de Rasteau ont su donner corps à ce fabuleux terroir qui vit aujourd’hui dans la douceur de ses précieux nectars
 

 
    Rasteau, Terre de vins
 


 
De tous temps, Rasteau vécu de sa production agricole. Dès 1269, le froment, le seigle, l’avoine, l’épeautre, mais aussi l’olive et la vigne couvraient les flancs de cette terre nourricière. A l’époque, la culture céréalière limite celle de la vigne, les méthodes de stockage et de conservation sont limitées et les difficultés de transport réduisent à un usage local la production de vin. Les bois et la garrigue couvrent les ¾ de la surface de la commune et le ver à soie introduit dans le Comtat au XIIIe siècle en fit sa richesse. La culture de l'olivier sera ravagée par les gels de 1671 et 1790 tandis que la culture des céréales, mise à mal par des hivers rigoureux prend également du recul.

Dès lors, Rasteau se dirige vers une monoculture de la vigne. La vigne, sous la tutelle de l’église et des évêques de Vaison la Romaine, commence à se développer à partir de la fin du XIIIe siècle, faisant de Rasteau le principal fournisseur de vin. Après le passage du phylloxéra en 1870, le vignoble est détruit et la vie devient difficile pour les Rastelains. L’espoir reviendra au début du XXe siècle avec l’introduction des greffons sur plants américains. La vigne reprendra progressivement une place honorable à la fin de la première guerre mondiale. 

Les vignerons s'organisent et créent en 1925 la première cave coopérative, lassés d'être à la merci des marchands de vendanges et des vinificateurs. Parallèlement naissent les premières caves particulières de Rasteau, mettant définitivement fin à l'émancipation des producteurs. 

L’obtention successive des appellations Côtes du Rhône, Vin Doux Naturel Rasteau puis Côtes du Rhône Villages Rasteau, confirme la qualité reconnue des vins de Rasteau. Le 24 novembre 2010, l'obtention de l'AOC Rasteau rouge est la récompense de plusieurs années de persévérance et la reconnaissance d'un savoir-faire unique.